L'immobilier en Gironde
24 juin

Votre agence immobilière Langon s’intéresse aux relations entre voisins !

FETE_DES_VOISINS

Les voisins se connaissent mal. À l’occasion de la Fête des Voisins qui, officiellement, a eu lieu le 19 mai dernier, mais qui en réalité s’improvise aussi tout au long du mois de juin, immonot.com, le portail immobilier des notaires, a voulu savoir quel était vraiment l’état des relations entre voisins. Le constat est sans appel : peut mieux faire. Votre agence immobilière de Langon fait le point sur la situation.

Des voisins qui ne tiennent pas à se connaître
Si 55,6% des sondés souhaiteraient mieux connaître leurs voisins, les 44,4% restants n’envisagent pas de resserrer les liens… D’ailleurs, 22% des personnes interrogées ignorent le prénom de leurs voisins ! Pour autant, 36,4% d’entre eux connaissent le prénom de tous leurs voisins et cela dépend (certains oui, certains non) pour 41,6%.

De façon générale, un certain désintérêt envers les habitants du même quartier semble être de mise pour une bonne partie des personnes interrogées. En effet, les deux tiers du panel (64,3 %) reconnaissent échanger de simples banalités avec leurs voisins. Viennent ensuite à égalité (13,2 %), les demandes de services et les invitations entre voisins.

Quant à l’ambiance qui règne dans le quartier, les réponses sont encore une fois clairement tranchées : deux tiers du panel (64,8 %) affirment que le calme représente le climat majoritairement présent, et 27,8 % ressentent une atmosphère d’indifférence… Le reste des réponses se partage de façon équivalente entre « la joie » et « la discorde ».

Le trio des tensions citées est, en tête, les bruits de travaux qui sont largement décriés par 27,6 % des sondés. Le son assourdissant d’une perceuse dès 8 h du matin a, en effet, de quoi en énerver plus d’un ! En seconde position, ce sont les animaux (22,2 %) qui constituent les nuisances les plus désagréables. Quand on sait que près d’un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie en France, on peut aisément comprendre que les odeurs, aboiements et autres désagréments sont susceptibles de déranger certains habitants. Ensuite viennent les nuisances causées par les fêtes.

O.D. / Bazikpress © pict rider

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée